Phallopolis ou l’architecture (in)utile

Nos villes sont plus phalliques que jamais, exhibant leurs temples de verre et d’acier à la face du monde. Celui qui pissera le plus loin aura droit à un moment médiatique, seul à même d’attirer des capitaux de plus en plus frileux, selon les spécialistes. Tout va très vite dans ce concours architectural, qui voit des tours se rendre les coups à un rythme accéléré, de dizaines de mètres en dizaines de mètres. Les répliques fusent : les Emiratis répondent aux Chinois, qui répondaient eux-mêmes aux Américains, et ainsi de suite. Ces constructions sont visibles dans toute leur splendeur et sous tous leurs angles dans l’ouvrage Highrise. Idea and Reality. Ce livre, composé par Andres Janser et paru chez Hantje Kantz, décrypte les fonctions et la force symbolique des gratte-ciel dans la ville moderne.

Ce que les stars de l’architecture ont oublié, c’est l’infra, le petit, l’usager de trottoir. Car lorsque le marcheur s’aventure au pied de l’un de ces colosses,  le constat claque comme une giffle : l’architecture est morte. D’une petite mort, dans une étreinte amoureuse avec elle-même. Bien fait ? Pas pour les victimes collatérales de ce fétichisme urbain, dont les portraits pris en Chine ou en Afrique  hantent les pages de ce livre. Le béton ou la vie.

Le moment arrivera, on l’espère, où toutes ces constructions seront prises d’une secousse libératrice et viendront se poser à terre. Apaisées et vidées de leurs excès. En attendant, si les photographies ne vous suffisent pas, 828 mètres d’acier vous attendent à Dubaï.

Highrise. Idea and Reality. Andres Janser / Hantje Kantz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :